En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques

de visites et de vous proposer des informations, ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.

Partant de l'hypothèse que pour améliorer la relation entre l’école et les familles de milieux précarisés, il importe de favoriser la communication entre l’école et les familles, développer le sentiment de compétences des parents à s’impliquer dans les apprentissages de leurs enfants et encourager un échange de savoirs entre l’école et la maison, la recherche menée vise l'élaboration de dispositifs de rapprochement entre l'école maternelle et ces familles et l'évaluation de leur mise en œuvre dans les 12 classes préscolaires d'une école fondamentale fréquentée majoritairement par un public précarisé.

Au départ d'un cadre théorique décrivant le processus de transformation des inégalités sociales en inégalités scolaires et le décalage de normes, de légitimité, de manières d'interpréter le monde et de concevoir l'éducation de la petite enfance entre le monde scolaire et les familles de milieux précarisées, la recherche envisage diverses possibilités de renforcer la relation entre l'école et ces familles. Pour les définir plus précisément, elle se base sur la récolte d'expériences de relations vécues par une dizaine d'enseignantes maternelles d'une école fondamentale partenaire et l'observation des moments de début de journée dans les classes de la même école.

Les dispositifs élaborés et testés initient des rencontres différentes de celles habituellement proposées dans les écoles, des rencontres moins engageantes pour les parents et moins menaçantes pour les enseignantes, qui permettront d'apprendre progressivement à comprendre le cadre de référence de "l'autre", et surtout de poser les bases d'un rapprochement. A travers un petit déjeuner d'informations organisé avec les enfants pour les parents, la mise en place d'ateliers parents-enfants, la lecture d'album en langues croisées, l'organisation de moments de partages culturels, la réalisation d'un livret explicatif pour décrire les principales activités menées dans la classe de leur enfant aux parents, ..., il s'agit de donner la possibilité aux parents de mieux comprendre l’école et ses pratiques, de leur permettre d’entrer dans les classes pour leur montrer ce qui y est fait, et enfin de les impliquer dans les apprentissages de leurs enfants.

Enseignante de la HERS impliquée dans la recherche : Laurence Denis, maître-assistante.